docteur colonval
docteur colonval
Introduction
Services du docteur Colonval
  bullet Présentation  
  bullet Localisation à Binche  
  bullet Localisation à Lobbes  
  bullet Localisation à Grez-Doiceau  
Informations sur la chirurgie oculaire
bullet Fonctionnement de l'oeil
bullet Vices de réfraction
bullet Chirurgie réfractive
bullet Chirurgie de la presbytie
bullet Chirurgie de la cataracte
bullet Coût de la chirurgie réfractive
Liens
Contact
docteur colonval
 
 
docteur colonval
  La chirurgie réfractive  
 

La chirurgie réfractive est la partie de notre activité qui s'attache à corriger les défauts optiques autrement que par des verres correcteurs ou des lentilles de contact. Le but de cette chirurgie est de permettre au patient de vivre sans correction optique.

présentation
laser excimer
inplants réfractifs

Extrait de la brochure d'information qui se trouve dans la salle d'attente.

ALEC Advanced Laser Eyesurgery Center - BROCHURE D'INFORMATION

Le propos de cette brochure est de vous expliquer les différentes possibilités qui s'offrent à vous pour la correction de votre amétropie, c'est à dire : votre myopie ou votre hypermétropie, associée ou non à un astigmatisme ou encore votre presbytie. Il vous est remis de telle manière que vous puissiez prendre une décision éclairée concernant la correction de votre défaut optique. En gros, la plupart d'entre vous peuvent bénéficier d'un traitement au laser excimer, que ce soit via un traitement de surface : PRK ou LASEK ou encore par un traitement intrastromal : FEMTOLASIK. Dans certains cas, nous devrons recourir à l'insertion d'un implant intraoculaire pour corriger des défauts de plus grande importance, ou encore la presbytie.

Plus concrètement, les objectifs de l'opération sont :

  • Voir constamment
  • Changer le regard des autres
  • Vous libérer des lunettes ou des lentilles de contacts dans 97% des cas
  • Pratique des sports sans contrainte
  • Accéder à certaines aptitudes réglementaires
  • Vous affranchir des effets liés à la climatisation, le maquillage, la température,...
  • Retrouver un bien-être

Principales options de la chirurgie réfractive :

  • Myopie +/- astigmatisme de moins de 3 dioptries : Femtolasik ou PRK

  • Myopie +/- astigmatisme de plus de 3 dioptries jusqu'à 10 dioptries : Femtolasik

  • Myopie +/- astigmatisme de plus de 10 dioptries : implant intra oculaire phaque (monofocal et/ou torique) ou pseudophaque (mono ou multifocal et/ou torique)

  • Hypermétropie +/- astigmatisme de moins de 4 dioptries : Femtolasik ou Implant intra oculaire pseudophaque (mono ou multifocal et/ou torique)

  • Hypermétropie +/- astigmatisme de plus de 5 dioptries : Implant intra oculaire pseudophaque (mono ou multifocal et/ou torique)

  • Astigmatisme forme mixte / myopique/ hypermétropique : Femtolasik ou Implant intra oculaire torique pseudophaque (mono ou multifocal)

  • Presbytie seule ou associée à une myopie, hypermétropie +/- astigmatisme : Implant intra oculaire pseudophaque multifocal (torique).
    Manque de recul pour les corrections laser pour le moment !!

Quelques organismes édictent des critères très stricts concernant l'acuité visuelle de leur personnel, l'aviation militaire refuse les gens opérés en PRK ou au LASIK, l'armée refuse en général tout individu implanté. La police fédérale accepte par contre maintenant les candidats de même que la SNCB. Il est de votre ressort de vous informer à ce sujet avant d'envisager le traitement. Il est utile d'informer votre médecin traitant que vous envisagez de faire corriger votre amétropie.

I° Les implants:

Toutes les techniques implantatoires sont généralement réservées aux défauts optiques majeurs ou à la presbytie, et sont donc à discuter au cas par cas. Dans ce type d'intervention, on introduit une lentille dans l'oeil qui va remplacer le verre de lunette que vous portez.

  • Retenons qu'il existe des implants intra oculaires de chambre antérieure (phaque), valables pour la correction de la myopie +/- astigmatisme.
  • Par ailleurs, on peut recourir à des implants de chambre postérieure (pseudophaque) pour la correction de l'hypermétropie et/ou de la myopie, +/- astigmatisme, mono ou multifocal.
    Les implants de chambre postérieur phaques ont les mêmes indications que leurs homologues de chambre antérieure.

II° Le Laser: FEMTOLASIK

En pratique, la plupart des défauts optiques courants peuvent être corrigés par un traitement laser. Dans ce cas, le faisceau de lumière va modifier la courbure antérieure de l'oeil .On ponce une mince couche de la surface cornéenne, on introduit sur l'oeil la correction de manière durable.

Conditions pour pouvoir bénéficier d'un traitement LASER :

Age minimum de 18 ans

Myopie < à 10 dioptries, en fonction de paramètres propres à votre oeil. (épaisseur de la cornée notamment,...).

Cette myopie doit être stable à 3 X 6 mois d'intervalle.

Astigmatisme jusqu'à 6 dioptries (associé ou non à la myopie ou l'hypermétropie)

Hypermétropie jusqu'à 5 dioptries.

Sont exclus les patients souffrants d'une affection oculaire : kératocône, nystagmus, maladies oculaires actives ou récidivantes, polyarthrite, lupus,...

III° Généralités:

Ce qu'il faut retenir : " Le but est de débarrasser le patient de ses verres ou lentilles de contact. L'intervention doit vous permettre de vivre sans correction optique.

C'est une procédure chirurgicale qui n'est pas exempte de risque (situation comparable à la chirurgie esthétique)

Le recul actuel est de plus de 20 ans, des améliorations sont apportées régulièrement, comme toujours en médecine.

Les traitements au laser corrige la vision de loin et ne dispense pas du port des verres de près à partir de l'âge de 45/50 ans (presbytie).

IV° Suites opératoires de la chirurgie au laser :

Il faut faire la différence entre des suites opératoires classiques qui font partie de la période de convalescence post opératoire et des complications qui pourraient être gênantes à long terme. Il faut de suite signaler que celles-ci sont rarissimes et que dans mon expérience personnelle elles sont anecdotiques.

A° EN SURFACE : PRK - LASIK

Douleur, sensation de corps étranger, larmoiement, gêne, photophobie, gonflement palpébral, rougeur, ... Ces symptômes sont fréquemment rencontrés dans les 2/3 premiers jours post-opératoires, l'importance de ceux-ci est fort variable d'un individu à l'autre et même parfois d'un oeil à l'autre."Eblouissement nocturne : très fréquent durant la période de cicatrisation de la cornée, cet inconvénient tend à disparaître avec les semaines. Cependant, si la pupille dilate très fort la nuit, cet inconfort pourra perdurer.

Vision floue : elle est de nouveau très courante durant la phase de convalescence précoce. Il faut par exemple attendre 4/5 jours pour que la conduite auto soit de nouveau possible. La stabilisation est acquise en moyenne au bout de 4/6 semaines. Si l'on choisit d'opérer un seul oeil à la fois, pendant l'intervalle qui sépare l'opération du deuxième oeil, l'inconfort en vision binoculaire est parfois assez délicat à gérer

Une autre complication rarement rencontrée est le HAZE, ou encore une réaction cicatricielle excessive dans le lit de l'ablation au laser. Cet événement est assez rare avec les lasers de dernière génération et dépend essentiellement de facteur individuel.

B° FEMTOLASIK

Inconfort modéré quelques heures après l'intervention.

Il faut penser à tous les problèmes liés à la création du flap et à la présence de l'interface cornéen : invasion épithéliale, débris dans l'interface, SOS syndrome, infection, flap incomplet et enfin les micro stries, stries, plis du capot,...

Pour terminer, la suite opératoire que l'on rencontre de tps en tps, quelque soit la technique choisie, laser ou implant est une différence entre le but optique recherché en vue de loin et le résultat obtenu : Par exemple une myopie de -5.0 dioptries devenue -1.0 ou même + 1.0 après le traitement laser. Cette différence par rapport au but recherché est due à une réaction individuelle de l'organisme face au rayon laser, ou à une erreur de calcul de puissance de l'implant intraoculaire. Quelqu'en soit la cause, cette différence est toujours retouchable au laser, dans les mois qui suivent le traitement initial. (Dans le cas d'un implant, on peut également imaginer de l'échanger)

Une autre notion assez importante est le fait que le traitement au laser ne permettra pas d'améliorer le maximum d'acuité visuelle que votre oeil est capable de vous offrir. En d'autres mots, si l'un de vos yeux n'est pas capable de voir mieux que 5/10, "oeil paresseux", avec la meilleure correction optique possible, il en sera de même sans correction après le traitement chirurgical.

V° A garder en mémoire :

  • La "complication" la plus gênante pourrait être une régression de l'effet obtenu par le laser. Celle-ci n'est susceptible d'apparaître que pour les fortes amétropies et pour les traitements de surface. Dès stabilisation de cet état, on retouche la différence au laser.
  • Vous ne devez pas nécessairement vous attendre à obtenir le même niveau de vision qu'avec vos lunettes ou lentilles, surtout pour les fortes amétropies. Cependant le port d'une correction optique complémentaire de loin est rarement nécessaire. De toute façon, la vie sans lunettes sera toujours possible grâce à une éventuelle retouche.
  • Le résultat final, quel que soit la technique, sera acquis après quelques semaines, voire quelques mois. La chirurgie bilatérale est souvent choisie par nos patients.
  • Le prix du traitement correspond à un forfait: càd l'opération et toutes les visite post opératoires dans la première année qui suit le traitement.

D'un point de vue pratique : Après une visite préopératoire à Binche, je vous fixerai un rendez-vous opératoire au centre ALEC (Advanced Laser Eyesurgery Center) à Grez-Doiceau. Pour la visite préopératoire, munissez-vous de votre dernière paire de lunettes et des références de vos lentilles.

Ce jour là, ne portez pas vos lentilles.

Pour le jour opératoire, ne porter pas vos lentilles et ne vous maquillez pas les yeux.

 
docteur colonval