docteur colonval
docteur colonval
Introduction
Services du docteur Colonval
  bullet Présentation  
  bullet Localisation à Binche  
  bullet Localisation à Lobbes  
  bullet Localisation à Grez-Doiceau  
Informations sur la chirurgie oculaire
bullet Fonctionnement de l'oeil
bullet Vices de réfraction
bullet Chirurgie réfractive
bullet Chirurgie de la presbytie
bullet Chirurgie de la cataracte
bullet Coût de la chirurgie réfractive
Liens
Contact
docteur colonval
 
 
docteur colonval
  La chirurgie réfractive  
 

La chirurgie réfractive est la partie de notre activité qui s'attache à corriger les défauts optiques autrement que par des verres correcteurs ou des lentilles de contact. Le but de cette chirurgie est de permettre au patient de vivre sans correction optique.

présentation
laser excimer
inplants réfractifs

Il ressort du tableau de présentation que +/- 90 % des défauts réfractifs de loin sont corrigibles par un traitement laser. Le traitement de choix actuellement, le plus moderne, est le FEMTOLASIK.

Dans cette technique, il est fait usage de deux lasers :

1° le laser femtoseconde : PREPARATION de l'oeil

Ce laser, qui est un laser de coupe, va procéder à la création d'un volet cornéen (flap, capot,...) Il réalise cette "découpe" en 15 à 20 secondes.


2° le laser excimer : CORRECTION optique de l'oeil

Ce laser va créer une ablation à la surface de l'oeil. La forme de celle-ci sera responsable de la correction du vice de réfraction :

- Pour un myope, le laser allonge le trajet de la lumière en enlevant du tissu cornéen, en créant une concavité

- Pour un hypermétrope, le laser va raccourcir le trajet de la lumière en creusant un anneau cornéen périphérique

- Pour un astigmate, le laser va raccourcir ou allonger le trajet de la lumière dans l'axe d’un des méridiens, le faisceau sera distribué de manière inégale le long de l'axe choisi afin d’équilibrer précisément l'asymétrie présente.

 

A. LE LASER FEMTOSECONDE

Ce n'est pas un laser de traitement, mais bien une étape préparatoire dans la chirurgie. Il remplace le bistouri ou la lame (micro kératome) qui avant réalisait la création du volet cornéen. Il permet un traitement tout laser.

Mode d'action

Chaque impact laser crée une microdissection intra lamellaire grâce à la libération d'une microbulle de gaz qui écarte les tissus, diffuse et se dilue, en laissant à la fin une mini ablation tissulaire. Notre laser réalise une moyenne de 500.000 impacts/seconde. Tous ces impacts sont jointifs et leur addition crée une section de la cornée à une épaisseur prédéterminée. De même le diamètre de la découpe, l'angle de la section et de nombreux autres paramètres sont tous prédéterminés de manière micrométrique.


Avantage par rapport à une découpe à la lame

On sait avant de découper le volet l'exacte forme, épaisseur, dimension et emplacement de ce celui-ci. C'est une différence cruciale car avec la lame, on ne voyait le résultat de la découpe qu'après le passage du kératome.

Par ailleurs :
- Le volet est lisse, homogène, régulier et très prédictible
- Le centrage est optimal, c'est le patient qui fixe dans le laser pendant le traitement
- Le système est indépendant des dimensions du globe oculaire
- Chaque œil est traité avec un cône neuf
- La coupe est fine et ajustable
- Le passage du laser se fait sans risque de contamination bactérienne
- Le risque de déplacement et de plis du capot sont considérablement réduits
- Il permet de reprendre la découpe en cas de problème
- Le taux de retouche est très faible
- Les indications sont élargies
- Il n'engendre aucun défect épithélial : Il n'y a aucun "traumatisme" de l'épithélium cornéen.

 

 

B. LE LASER EXCIMER

C'est le laser correctif du défaut optique. Il est très largement utilisé depuis plus de 20 ans maintenant. Il permet de surfacer la cornée pour en modifier la courbure avec une précision de l'ordre du quart de micron. Cette modification de la courbure cornéenne est responsable de la correction de votre vice de réfraction. Le faisceau du laser peut être customisé, individualisé en cas de besoin.
Afin d'obtenir le meilleur résultat possible, le laser est équipé d'un repérage tridimensionnel, d'une mémoire des axes et mouvements, de la reconnaissance de la pupille.

C'est le laser excimer qui est présent dans tous les traitements : PRK, LASEK, EPILASIK, LASIK, FEMTOLASIK

Pour Rappel, le faisceau laser peut être appliqué à 2 endroits différents : soit à la surface de l'oeil, soit sous le volet cornéen.

Pourquoi privilégier le FEMTOLASIK ?
A la lecture du tableau comparatif des deux procédures le choix de cette méthode s'imposera naturellement à vous.


PRK

FEMTOLASIK

Intervention :

La durée effective du laser excimer est identique dans les deux procédés

Un seul temps :

Préparation de la surface de l'oeil

Et ensuite le laser excimer

Durée 5 à 10 min/ oeil

Deux temps opératoires :

1° préparation du volet cornéen par le femtolaser.

2° Soulèvement du capot, laser excimer et repositionnement

Durée 5 à 10 min /oeil mais deux temps opératoires.

Suites immédiates

Pansement et douleurs pendant 4 jours

Lentille de contact pansement

Irritation qq jours

Gouttes oculaires qq semaines

Coques transparentes jusqu'au lendemain, puis seulement la nuit pendant 7 jours

Pas de douleur

Inconfort sensible quelques heures après l'opération.

Récupération d'une vision correcte

Après 1 à 3 semaines

Après quelques heures dans la soirée ou le lendemain

Intervalle de temps entre les 2 yeux

Habituellement les 2 yeux dans la même séance

Bilatéral dans tous les cas.

Reprise du travail

Possible après 3 jours, mais avec une vision floue transitoire

Le lendemain sauf métier de sécurité

Arrêt de travail

OUI

NON

Risque particuliers

Cicatrisation excessive ou retardée de la surface cornéenne

Volet mal réappliqué

Retouche ?

Possible, mais avec le même déroulement opératoire et post opératoire

Facile




C. LES EFFETS SECONDAIRES, ALEAS ET COMPLICATIONS

Ceux-ci sont très rares, mais, ils ne doivent pas être ignorés car il n'existe pas d'actes opératoires sans exposition à un ennui ou un défaut. On estime à moins de 1% les aléas significatifs.


* La sécheresse lacrymale : la chirurgie cornéenne au laser diminue la sensibilité de l'œil et par là diminue le réflexe de larmoiement pendant qq mois. Cet inconvénient peut être compensé par des larmes artificielles ou des gels.

* La sur ou sous correction : Elle impose au patient une ré opération, très facile au femtolasik.

* La régression : très rare, elle ne concerne qu'une infime partie des opérés, elle impose également une retouche si elle est gênante.

* Les modifications subjectives de la qualité de la vision : baisse de la résistance à l'éblouissement, d'une impression de vision grisée, ou encore de la perception de halos lumineux autour des sources de lumières vives.

* Décentrement de l'ablation laser : cette complication est virtuellement impossible au vu de l'équipement dont nous disposons.

* L'infection de la cornée : ce risque est quasi nul vu les multiples précautions prises et le traitement antibiotique prescrit.

* Réparation cellulaire excessive : c'est le haze redouté qui n'est observé que dans le cadre de l'ablation de surface, cet effet secondaire n'existe pas au Femtolasik.

* Invasion épithéliale : cet aléa n'est possible qu'au femtolasik, moins de 2%, elle est facilement traité par une petite ré-intervention.

* Plis ou stries du volet cornéen : complication rarissime, le port des coquilles de protection évite une geste irréfléchi.




D. RESULTATS ET SUIVI

L'opération au FEMTOLASIK est indolore, mais une brûlure voire un picotement sont possibles dans les heures qui suivent l'opération. Le jour même, la vision est encore un peu trouble, mais elle est en général très bonne dès le lendemain.

Interdiction de toucher aux yeux !! (Coquilles)

Commencer les gouttes à partir du lendemain matin pour +/- 10 jrs.

Suivi post op :
- 2 visites la première semaine
- 1 visite à 1 mois et ensuite à 3 mois.

 
docteur colonval